La fonction publique et parapublique demeure à vos côtés

En cette période exceptionnelle de pandémie, la société doit de serrer les coudes et être solidaire pour traverser cette crise tout en protégeant les personnes les plus vulnérables. Nous saluons le dévouement remarquable des travailleuses et des travailleurs dans les hôpitaux, les centres locaux de services communautaires (CLSC), les centres d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD), ces « anges gardiens » sur qui repose notre système de santé. Nous saluons également le travail indispensable des personnes éducatrices à la petite enfance et en service de garde qui permet au personnel des services essentiels de continuer à œuvrer en assurant la prise en charge de leurs enfants.

Toutefois, pendant que les mesures se déploient sur le plan de la santé publique, l’État doit continuer de fonctionner pour le bien-être et la sécurité de la population. La vie continue. Ainsi, malgré tout, et les fonctions gouvernementales des ministères et organismes publics doivent être maintenues. Se trouvant en première ligne, les travailleuses et travailleurs de l’État s’assurent que les citoyens reçoivent un soutien financier, que les infrastructures et les routes continuent d’être entretenues, que l’État continue de recevoir l’argent nécessaire à son fonctionnement, que les appels d’urgence sont traités, que le système judiciaire perdure. Au quotidien, nous, personnels de la fonction publique et parapublique du Québec, assurons le fonctionnement des programmes et services gouvernementaux, continuons d’être présents pour protéger les citoyennes et citoyens. Nous faisons l’impossible pour maintenir la continuité des services publics malgré les risques inhérents. De plus, dans l’ombre, nous jouons un rôle direct pour juguler la pandémie. En effet, depuis le début de la crise, nous sommes plusieurs centaines dans les différents ministères et à l’Agence du revenu du Québec à nous être portés volontaires afin de répondre aux nombreux appels de la ligne d’information sur le coronavirus (1 877 644-4545).

Dans les prochaines semaines, voire les prochains mois, le travail du personnel de la fonction publique et parapublique du Québec sera d’autant plus essentiel afin de mettre en œuvre de façon efficace et pertinente les programmes et les mesures destinés à atténuer les impacts de cette crise sanitaire sur les individus, les familles et les entreprises. Nous demandons expressément aux citoyennes et citoyens de respecter les consignes gouvernementales (maintien d’une distance sécuritaire, lavage des mains) dans leurs contacts avec les agentes et les agents de l’État. Nous demandons également aux personnes qui sollicitent les services publics d’être patientes : nous sommes actuellement surchargés et craignons aussi pour notre sécurité. Nous traversons une situation sans précédent et nous devons tous nous y adapter. La contribution de tout un chacun est et sera déterminante pour nous aider collectivement à surmonter cette épreuve et à nous relever.
Christian Daigle, président général du Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec